Origine et mise en œuvre de la terre

Pour pouvoir être compactée, la terre est idéalement à la fois graveleuse, sableuse et argileuse. On obtient ainsi une densité maximale par imbrication des grains de taille différente les uns entre les autres. Du choix du bon taux d’humidité, de la bonne granularité et du degré et qualité de compactage, dépend la longévité du mur et de l’ouvrage dans son ensemble.

Si traditionnellement la terre à pisé était prélevée aux alentours du chantier, elle peut être aujourd’hui acheminée depuis une carrière, où elle a été préalablement tamisée. De même, sur les territoires où il n’y a pas de dépôts géologiques fournissant une terre à pisé quasiment prête à l’emploi, plusieurs terres peuvent être mélangées, afin de recomposer un mélange présentant une granularité mieux appropriée. Mais cela complique les tâches de préparation. Le transport et un éventuel tamisage ou malaxage, un compactage mécanique, constituent les seuls intrants énergétiques pour la préparation de ce matériau.

Fil d'actualités Facebook

Inscrivez vous pour recevoir toutes les dernières infos sur la construction en terre crue.
(Une newsletter par trimestre)